Accueil » Blog » Quelle différence entre assurance vie et assurance décès ?

Quelle différence entre assurance vie et assurance décès ?

Lorsque l’âge de la retraite commence à se rapprocher, que l’on a déjà fondé un foyer, une famille, mais que l’on commence à se sentir moins en forme qu’auparavant, les inquiétudes quant à l’avenir de ses proches pointent leur nez. Face à ce constat, les compagnies d’assurances et les banques proposent divers produits permettant d’anticiper et de mettre en l’abri son partenaire de vie et ses enfants si le pire venait à se produire. Parmi ces contrats disponibles, deux sont souvent conseillés : l’assurance vie et l’assurance décès. Quelles sont les différences entre ces produits ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Comment fonctionnent-ils ? Comment choisir entre les deux ?

Le principe de l’assurance vie

L’assurance vie est en réalité un placement financier : il s’agit en effet d’un contrat permettant de constituer un capital, le plus souvent bloqué pendant un certain nombre d’années en échange d’un taux d’intérêt offert par la banque plus élevé que les contrats classiques du type livret A.

Ce contrat comporte néanmoins une clause afin de transmettre les fonds à un héritier en cas de décès de l’assuré, sous forme de capital ou de rente, tout dépend de ce qui est inscrit sur le contrat.

L’assurance vie a donc pour objectif principal de permettre à l’assuré de se constituer une épargne, mais celle-ci pourra être utilisée à un moment donné pour compléter sa pension de retraite par exemple ou sera transmise directement à l’héritier désigné dans le contrat.

L’assurance vie peut être constituée via un virement unique à la signature du contrat ou par des versements réguliers, mensuels, trimestriels ou annuels.

De même, sa récupération par l’assuré pourra s’effectuer sous forme de rente ou de la totalité du capital. Enfin, il est possible de racheter son assurance vie avant l’issue du contrat.

Qu’est-ce que l’assurance décès ?

Contrairement à l’assurance vie qui est un moyen de constituer une épargne, l’assurance décès est un véritable contrat d’assurance contre un risque. Il est donc limité dans le temps et permet de prévoir le versement d’un capital ou d’une rente à ses proches en cas de décès durant la durée du contrat qui peut être de 10, 15, 20 ans ou plus.

Il s’agit d’un contrat à fonds perdus, c’est-à-dire que l’assuré réalise des versements réguliers mensuels, trimestriels ou annuels, mais que si à l’issue du contrat l’assuré est toujours en vie il ne pourra pas récupérer le montant de ses cotisations.

Il est important de noter qu’un certain nombre d’éléments sont souvent exclus du champ de l’assurance comme la pratique de sports extrêmes et évidemment le suicide. En fonction des éléments indiqués dans le contrat, l’assurance décès pourra couvrir le décès uniquement en cas d’accident ou s’élargir aux causes de maladie. Si le décès survient pendant la durée du contrat, les fonds seront versés au (x) bénéficiaire(s) désigné(s) sous forme de rente ou de capital.

Si l’assuré souhaite rompre son contrat, les cotisations ne seront pas remboursées. Enfin, l’assurance décès peut être souscrite à vie, mais son coût est souvent bien plus élevé.

claudette
A propos de l'auteur
Rédactrice web depuis 10 ans, j'aime écrire sur un peu tout : aussi bien des sujets légers mais passionnants comme les tests de personnalité ou les astuces du quotidien que sur des sujets plus sérieux et toujours instructifs comme la finance ou la gestion du patrimoine.