Accueil » Assurance et Crédit » Crédit immobilier

Crédit immobilier pour les seniors

crédit immobilier seniors

Si les médecins et la société en général considèrent que l’on devient un senior aux alentours de 75 ans, il n’en est pas tout à fait de même pour les banques qui vont plutôt opter pour un âge autour de 65 ans notamment en ce qui concerne l’accord de prêts. En effet, les banques s’intéressent surtout à l’âge auquel le prêt sera entièrement remboursé et si celui-ci dépasse les 80 ou les 85 ans, elles se montrent souvent frileuses. Si cette réticence des banques est réelle, il est néanmoins tout à fait possible de faire un prêt immobilier passé 65 ans grâce à quelques astuces. En effet, les assurances et les crédits sont toujours ouverts aux seniors.

Comment emprunter après 65 ans ?

L’un des premiers points à étudier pour optimiser ses chances d’obtenir un prêt après 65 ans est la question de l’assurance. En effet, cette dernière va généralement augmenter de façon sensible passé un certain âge, cela peut élever le montant de la mensualité au-delà du taux d’usure, seuil à partir duquel la banque n’a plus le droit de prêter. Pour éviter cela, les services d’un courtier en assurance peuvent être utiles ou, à défaut, d’un comparateur d’assurances pour trouver la meilleure offre possible. Autre option pour améliorer ses chances d’obtenir un prêt : augmenter son apport, grâce à cela le montant du prêt réduit et du même coup sa longueur ou le montant des mensualités.

Financer l’achat d’une résidence secondaire à la retraite

Arrivé à la retraite, on a bien plus de temps pour soi et l’on souhaite en profiter au mieux notamment en partant de chez soi plus fréquemment. De nombreux Français font alors le choix d’une résidence secondaire qui représente certes un budget important, mais qui constituera un lieu de villégiature où changer d’air et accueillir ses enfants et petits-enfants tout en devenant un véritable investissement pouvant engendrer des revenus grâce à de la location saisonnière et constituant un capital à transmettre à sa famille. Cet achat peut évidemment bénéficier d’un prêt immobilier si le projet est bien étudié quand bien même l’on est déjà senior.

Améliorer sa retraite avec un investissement locatif

Le départ à la retraite est souvent synonyme de baisse de revenus, mais celle-ci peut être compensée par le biais d’un investissement locatif. En effet, il est tout à fait possible de réaliser un achat immobilier en utilisant un prêt dont le montant des mensualités sera inférieur aux loyers perçus chaque mois. Ainsi, les loyers pourront non seulement couvrir le prêt, mais aussi les charges et pourront même apporter une somme mensuelle supplémentaire à ses revenus. Ce type d’investissement bien étudié est souvent accepté par les banques qui prêtent plus facilement pour ce type de projets.

Les alternatives au crédit immobilier senior (prêt viager, prêt hypothécaire)

Si malgré les négociations avec les banques, le crédit immobilier n’est pas accepté ou que l’on n’est pas intéressé par ce type de contrat, d’autres options existent pour obtenir un financement comme le prêt viager hypothécaire. Ce dernier consiste à obtenir l’emprunt d’une certaine somme auprès de sa banque en échange d’une hypothèque sur son bien immobilier. Cette option sous-entend évidemment d’être déjà propriétaire d’un bien et concernera donc l’achat d’une résidence secondaire ou la réalisation d’un investissement locatif. Le remboursement d’un tel emprunt ne pourra être effectué qu’au moment du décès de l’emprunteur ou du démembrement du bien s’il est réalisé avant le décès.

Renégocier son crédit immobilier après 65 ans

Avec l’évolution continuelle des taux d’intérêt, la question de la renégociation de son crédit immobilier est évidemment essentielle. En effet, lorsque les taux baissent, il est plus qu’intéressant de renégocier son crédit avec son banquier et cela est faisable, quel que soit l’âge. Pour cela, il convient d’avancer les bons arguments, mais l’étude de la possibilité d’un rachat du prêt par une autre banque est souvent porteuse et permet de faciliter la renégociation y compris lorsqu’on a dépassé 65 ans.

Le crédit immobilier senior sans avoir d’apport personnel

Il est tout à fait possible d’emprunter dans le cadre d’un projet immobilier y compris lorsqu’on a 65 ans et pas d’apport personnel. Cette démarche est souvent plus délicate, mais son succès va essentiellement dépendre du montant à emprunter et donc de l’âge auquel l’emprunt sera entièrement remboursé. Ainsi, cette option est tout à fait envisageable lorsque les taux sont bas et que le budget nécessaire n’est pas trop important afin que la durée d’emprunt soit réduite.

Prêt relais pour un senior

Lorsque l’âge de la retraite sonne, nombreuses sont les personnes qui envisagent de déménager. En effet, les enfants sont partis et le logement trop grand demande trop d’entretien ou après l’arrêt du travail on souhaite s’installer dans une région plus agréable. Néanmoins le timing peut être complexe entre la vente de son bien et l’achat d’un nouveau logement. Le prêt relais est alors une alternative intéressante permettant de financer le nouveau bien avant d’avoir vendu l’ancien, il est d’ailleurs assez facilement accordé aux seniors puisqu’il s’agit d’un prêt court et correspondant à un pourcentage de la valeur du bien en vente.

Ces articles peuvent également vous intéresser :