Accueil » Blog » Chômage et retraite : les périodes sans travail sont-elles prise en compte dans le calcul des droits ?

Chômage et retraite : les périodes sans travail sont-elles prise en compte dans le calcul des droits ?

Un salarié doit comptabiliser 160 à 172 trimestres pour pouvoir bénéficier d’une pension de retraite à taux plein. En principe, c’est pendant sa vie active qu’il va cotiser et valider ces trimestres. Mais en cas de chômage à l’approche de la retraite, des dispositifs spécifiques sont prévus par la réglementation en vigueur.

Les périodes de chômage comptent-elles pour la retraite ?

La réponse est OUI. Les périodes de chômage sont prises en compte pour la validation des trimestres de retraite mais sous certaines conditions. Deux cas peuvent se présenter : le salarié perçoit une allocation ou non.

Les périodes de chômage indemnisé

On peut dire que le salarié a bénéficié d’un chômage indemnisé lorsqu’il a perçu l’une des allocations suivantes :

  • l’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) ;
  • l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • l’allocation spéciale du Fonds national de l’emploi (AS-FNE) ;
  • l’allocation chômeurs âgés (ACA) ;
  • l’allocation de conversion dans le cadre d’un congé de conversion ;
  • l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP) ;
  • l’allocation versée dans le cadre d’un congé de reclassement.

Dans ce cas, chaque période de chômage indemnisé de 50 jours comptera pour un trimestre de retraite au régime général de la Sécurité sociale. Le bénéficiaire ne pourra valider que 4 trimestres par an.

Les périodes de chômage non indemnisé

Avant 1980

50 jours de chômage non indemnisé correspondent toujours à un trimestre de retraite. Toutes les périodes de chômage seront prises en considération, ce sans aucune limitation.

Après 1980

Si le salarié vit sa première période de chômage et qu’il n’a jamais perçu des indemnisations de la part de Pôle Emploi, alors il pourra faire valider au maximum 6 trimestres d’assurance retraite sur une période de 18 mois. La période de chômage peut être continue ou pas.

S’il perçoit une allocation par la suite, les périodes de chômage non indemnisé qui vont suivre seront quand même prises en considération. Le chômeur pourra faire valider au maximum :

  • 4 trimestres d’assurance retraite s’il est âgé de moins de 55 ans ;
  • 4 trimestres de retraite s’il est âgé de 55 ans et plus et a cotisé moins de 20 ans à l’assurance retraite ;
  • 20 trimestres de retraite s’il est âgé de 55 ans et plus et a cotisé au-delà de 20 ans à l’assurance retraite.

L’allocation chômage est-elle prise en compte pour le calcul de la pension de retraite ?

La réponse est NON. Les allocations perçues par le chômeur ne seront pas prises en considération au moment de calculer le montant de sa pension une fois qu’il partira à la retraite. La raison est simple : une personne sans emploi ne sera pas en mesure de payer sa cotisation.

Il existe toutefois une exception pour le salarié qui a souscrit une retraite complémentaire durant sa vie active. Il pourra cumuler des points de retraite gratuits pour chaque période de chômage indemnisé.

claudette
A propos de l'auteur
Rédactrice web depuis 10 ans, j'aime écrire sur un peu tout : aussi bien des sujets légers mais passionnants comme les tests de personnalité ou les astuces du quotidien que sur des sujets plus sérieux et toujours instructifs comme la finance ou la gestion du patrimoine.