Accueil » Blog » Cuisine : ces recettes qui ont bercé notre enfance et qu’on partage avec nos enfants et petits-enfants

Cuisine : ces recettes qui ont bercé notre enfance et qu’on partage avec nos enfants et petits-enfants

Ces délicieux repas nous rappellent des souvenirs heureux. Ils nous apaisent et nous réconfortent.

Certaines de nos recettes préférées sont celles que nos mères ou nos grands-mères avaient l’habitude de préparer (les confitures et les tartes de l’été ! ). Ce sont des recettes qui ont été transmises de génération en génération. Ces recettes ont fait leurs preuves et elles nous font toujours sourire voire nous amène la larme à l’oeil en faisant remonter des souvenirs joyeux à la surface.

1) les gaufres à la cassonade

J’avoue il faut peut être être du nord de la France pour avoir connu cela, ces fines gaufres remplies de cassonades étaient le gouter type des enfants des mines. On se souvient des piles de gaufres que nous faisaient nos grand mères, nos mères mais aussi nos tantes et marraines ! A chaque visite en famille, une gigantesque pile de gaufres nous attendaient et nos yeux pétillaient devant ce festin ! Après avoir savouré une bonne limonade et quelques gaufres, c’était reparti pour une partie de cache cache avec les cousins !

1) Une soupe à la tomate avec un croque monsieur !

soupe tomate

Je ne sais pas chez vous, mais chez moi cette soupe à la tomate avec des croques monsieur était un repas tant attendu, d’une simplicité mais d’une efficacité redoutable, surtout que mes parents faisaient leurs soupes avec tous les produits du jardin, le goût des ingrédients frais est juste inégalable. Un véritable moment d’anthologie !

Le streusel de ma grand-mère

Pâtisserie alsacienne de mon enfance, lorsque je songe ne serait-ce qu’un instant à ce gâteau, il me revient tant de souvenirs. Je la vois encore ma grand-mère avec son tablier en coton blanc brodé étaler sa pate sur la table farinée de cette cuisine aujourd’hui surannée.

Réalisé par ma grand-mère dès le lever, lorsque nous arrivions avec mes parents pour le déjeuner, toute la maisonnée sentait bon le streüsel.
Gâteau à la pâte briochée, sur son dessus trônent de petites boules faites d’un mélange de beurre, de farine et de sucre.

Moelleux à souhait, ce dessert était un pur ravissement pour mes papilles. Il n’était pas rare que je tartinais sur une face de ce gâteau un peu de pâte à tartiner. Sacrilège pour mes aînés, il se dégustait autant au petit-déjeuner que pour le goûter.

Véritable madeleine de Proust, je n’ai pas réussi jusqu’à présent à retrouver ce moelleux et ce goût si cher à mon enfance.

Ingrédients :

  • 1 tasse de farine tout usage
  • 1/2 tasse de sucre brun tassé
  • 1/4 de tasse de beurre froid
  • 1 cuillère à café de cannelle moulue
  • 1/4 cuillère à café de sel
  • 1 tasse de noix de pécan hachées

Préparation :

Dans un petit bol, mélanger la farine, la cassonade, le beurre, la cannelle et le sel. Incorporer le beurre jusqu’à ce que le mélange soit friable. Incorporer les pacanes

Déposer à la cuillère sur la garniture

Faire cuire au four à 350° pendant 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce que le gâteau soit doré. Laisser refroidir sur une grille.

Le gâteau chinois

Très présent dans mes souvenirs gourmands, je pensais enfant que ce dessert était une spécialité venant tout droit de l’empire du milieu. C’est bien plus tard que j’ai appris par la bouche de ma mère, que le gâteau chinois appelé chez nos voisins allemands Schneckenkuchen qui veut dire gâteau en escargot par sa forme était bel et bien un gâteau présent des deux côtés du Rhin. La légende raconte que c’est son nom imprononçable qui a fait dire à un acheteur français du 19ème siècle que c’était pour lui du chinois.
Plus vraisemblablement, ce sont les oranges confites présentes dans ce dessert appelées des bigarades de Chine qui serait à l’origine de ce mot.

Quoi qu’il en soit, ce gâteau brioché fait de crème pâtissière et nappé de sucre glace est un pur délice. Aujourd’hui présent dans les rayons de nos supermarchés, rien ne vaut un gâteau chinois préparé soi-même.


Ingrédients :

  • 1 feuille de pâte feuilletée
  • 1/2 tasse de sucre
  • 1 cuillère à soupe de cannelle
  • 1/4 de tasse de beurre fondu
  • 1 tasse de raisins secs
  • 1 tasse de noix hachées
  • 1/2 tasse de sucre brun
  • 1/4 de tasse de mélasse
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille

Mode d’emploi :

  1. Préchauffez le four à 375 degrés F.
  2. Étaler la pâte feuilletée sur une surface légèrement farinée.
  3. Mélanger le sucre, la cannelle et le beurre fondu, puis les répartir sur la pâte feuilletée.
  4. Saupoudrer les raisins secs, les noix, la cassonade et la mélasse.
  5. Roulez la pâte et placez-la sur une plaque à pâtisserie graissée.
  6. Faire cuire au four pendant 25 minutes.
  7. Retirer du four et arroser d’extrait de vanille.
  8. 8. Savourer !

Les beignets de carnaval


Autre délice de mon enfance, les beignets de carnaval appelés shankalas petites cuisses en alsacien. Confectionnés tous les ans à la saison du carnaval, selon la tradition alsacienne, ces petites pâtisseries étaient offertes par les jeunes filles à leur soupirant le deuxième dimanche après le mercredi des Cendres étant le premier jour du Carême.
Ces pâtisseries à la forme de petits boudins étaient plongées dans une huile très chaude pour être frites. Parsemées ensuite de sucre blanc, ce que je préfèrais c’était de les déguster légèrement tièdes avant qu’elles ne refroidissent et qu’elles ne finissent rangées dans une boîte en fer blanc.

Préparés par ma grand-mère et par ma mère, ces beignets se savouraient au café ou pour les enfants au goûter.

Bien gras et bien sucrés, ils sont une véritable gourmandise encore plus appréciée du fait de leur rareté. Car bien évidemment, ils étaient confectionnés qu’en cette période de l’année.

Disponible uniquement dans l’est de la France, il est possible d’en trouver dans certaines pâtisseries alsaciennes à Pâques. Autrement si vous n’êtes pas de passage durant cette période dans ces contrées et que vous ne possédez pas des amis vivant dans ces régions vous pouvez toujours essayer d’en fabriquer !

claudette
A propos de l'auteur
Rédactrice web depuis 10 ans, j'aime écrire sur un peu tout : aussi bien des sujets légers mais passionnants comme les tests de personnalité ou les astuces du quotidien que sur des sujets plus sérieux et toujours instructifs comme la finance ou la gestion du patrimoine.