Accueil » Blog » Animaux : Votre chat ronronne souvent ? Cela ne veut pas toujours dire qu’il est content !

Animaux : Votre chat ronronne souvent ? Cela ne veut pas toujours dire qu’il est content !

Vous avez un chat chez vous qui est particulièrement affectueux, et qui passe son temps à ronronner et à venir chercher des caresses ? De façon générale, les chats domestiques (et surtout ceux qui vivent en appartement) recherchent la présence humaine et se manifestent de différentes façons : miaulements, grognements, sifflements, ronronnement…

Le bruit que fait un chat qui ronronne est à la fois mystérieux et rassurant pour l’homme, mais à quoi est dû ce son unique, que seuls les chats produisent ? Est-ce que tous les chats ronronnent de la même façon, et le ronronnement est-il lié à la taille d’un chat ? Pour mieux comprendre ce mécanisme, qui pourra aussi vous aider à mieux communiquer avec votre compagnon à 4 pattes, voici quelques informations.

À quoi est dû le ronronnement des chats ?

D’un point de vue scientifique, il n’y a pas d’explication réellement claire sur la façon dont le ronronnement fonctionne. Plusieurs théories ont été émises sur le sujet :

  • Le réseau de neurones chargé entraîne une contraction des muscles du larynx (environ toutes les 30 secondes), provoquant ainsi un léger déplacement de la glotte et un blocage du conduit vocal l’espace de quelques secondes. Le ronronnement serait alors dû à l’ouverture des cordes vocales à cause de l’augmentation de la pression.
  • Un ligament élastique situé entre l’os de la clavicule et la gorge est soumis à une vibration lorsque le chat inspire et expire, créant alors le ronronnement
  • Le larynx et le diaphragme, de par leur mouvement rapide et intermittent lors de la respiration, induisent entre 20 et 30 mouvements musculaires par seconde. L’air qui circule dans l’organisme et qui « frappe » sur ces muscles impliqués dans la respiration serait à l’origine du son associé au ronronnement.

Ce qui est certain, c’est que le ronronnement n’est pas un réflexe et est plutôt considéré comme un acte inné. C’est un son unique à chaque chat, et les ronronnements peuvent donc être très bruyants ou au contraire à peine perceptibles selon les animaux. La race, le poids et la taille du chat n’ont donc pas d’effet sur le phénomène du ronronnement.

Cet article peut vous intéresser : Comment savoir si vous adoptez le bon chien pour votre foyer ?

Ronronnement du chat : d’où viennent-ils ?

Un chat qui ronronne est généralement perçu comme un animal content, qui exprime son plaisir. Toutefois, le ronronnement peut être expliqué par plusieurs raisons :

  • Une situation confortable : au chaud, au creux d’une couverture, aux pieds de son maître ou sur ses genoux… le chat ronronne de plaisir, pour exprimer leur grande détente.
  • Au contraire, une situation inconfortable, de stress ou de douleur peut amener un chat à ronronner. Le ronronnement permet alors à l’animal de se calmer, grâce à des vibrations à basse fréquence qui favorisent une respiration plus calme et un apaisement des tensions.
  • Pour aider à la guérison : le ronronnement peut dans certaines situations être considéré comme un analgésique pour le chat. Là encore, ce sont les vibrations qui aideraient à mieux réparer un muscle blessé. En effet, la fréquence de vibration du ronronnement est comprise entre 24 et 140 Hz, ce qui aurait des propriétés thérapeutiques et des effets bénéfiques sur les muscles, les os, les articulations…
  •  Pour solliciter l’humain : un chat domestique qui a un besoin de quelque chose sait parfaitement l’exprimer à travers ses miaulements et ses ronronnements ! Il n’est donc pas surprenant que les spécialistes du comportement animal aient pu identifier un ronronnement dit de sollicitation, que le chat émet dès qu’il recherche de l’affection, de la nourriture… le ronronnement de sollicitation est assez spécifique, et se situe d’ailleurs entre le miaulement et le ronronnement comme un petit bruit de moteur.

Cet article peut vous intéresser : Découvrez les bienfaits des animaux de compagnie auprès des seniors

Chaque ronronnement est différent, et certains chats produisent un bruit à peine audible, et le ronronnement peut être ressenti seulement si vous posez votre main sur son cou pour sentir les vibrations. Les chats sauvages sont généralement moins « ronronnant » et moins bruyant que les chats domestiques. Cela peut être expliqué par le fait qu’un chat domestique est amené à développer ses caractéristiques vocales, afin de communiquer avec l’humain.

Il n’est donc pas forcément anormal qu’un chat ne ronronne pas ! Bien sûr, si vous percevez un bruit étrange lorsque votre chat ronronne, s’il émet des sifflements suspects ou même montre des difficultés à respirer, il est préférable de l’emmener chez un vétérinaire pour vérifier qu’il ne souffre pas d’une déformation du larynx, de difficultés respiratoires ou toute autre chose.

Cet article peut vous intéresser : Faut-il souscrire une assurance santé pour votre animal de compagnie ?

claudette
A propos de l'auteur
Rédactrice web depuis 10 ans, j'aime écrire sur un peu tout : aussi bien des sujets légers mais passionnants comme les tests de personnalité ou les astuces du quotidien que sur des sujets plus sérieux et toujours instructifs comme la finance ou la gestion du patrimoine.